Back
Image Alt

Comment passer le code de la route ?

Il est bien normal d’aspirer à conduire un véhicule ou tout engin motorisé terrestre. Cependant, le faire, demande un apprentissage particulier en vue d’obtenir son permis de conduire. Ce permis s’obtient en deux étapes que sont le passage du Code de la route et l’examen pratique. Voici comment passer le Code de la route.

Vérifier les conditions générales

Passer le code revient à passer l’Épreuve théorique générale commune encore appelée ETG. Cette épreuve se déroule pour une catégorie de personnes. Il existe plusieurs critères de base qui régissent cet examen. En règle générale, il faut jouir d’une bonne santé sans handicap moteur et visuel si vous souhaitez conduire un véhicule conventionnel. Il existe bien des exceptions dans certains handicaps pour lesquels il est prévu une autre catégorie de permis. En dehors de cela, il y a un minimum d’âge à respecter. De manière classique, vous pouvez préparer l’ETG à partir de 16 ans. C’est aussi possible de le préparer à partir de 15 ans. Pour ce cas, il s’agira d’un apprentissage anticipé de la conduite. Ce type d’apprentissage permet de préparer plus tôt l’apprenant afin qu’il puisse passer le permis à l’âge majeur. Si vous remplissez ces critères, vous pouvez aspirer à passer le code.

A découvrir également : Comment calculer la vignette Crit air ?

S’inscrire pour l’examen

Pour passer le Code de la route, il faut vous inscrire dans un centre d’examen. Cette inscription se déroule en deux temps.

L’obtention du NEPH

La première étape conditionne tout le reste. Il s’agit de disposer d’un Numéro d’Enregistrement préfectoral harmonisé. Ce numéro est une combinaison de 12 chiffres qui vous sera attribuée par la préfecture lorsque vous en ferez la demande. Cette demande se fait cependant, auprès de l’Agence National des Titres sécurisés (ANTS). Sachez que le NEPH est valable pendant 6 ans. Passé ce délai, il faudra en demander la réactivation du numéro. C’est grâce à ce numéro que l’inscription sera finalisée. Cette démarche est spécifique pour le cas de candidature libre. Pour un apprenant inscrit dans une auto-école, ce sera au centre de lui mener cette démarche.

A lire en complément : Quelle Peugeot électrique choisir ?

Le choix du centre d’examen

Disposant du NEPH, vous pouvez finaliser l’inscription. Vous pouvez vous inscrire comme candidat libre ou comme élève d’une auto-école. Dans le cadre d’une auto-école, c’est votre centre de formation qui fera toutes les démarches administratives en votre nom. Vous n’aurez vraiment pas à vous gêner. Dans le cadre d’une candidature libre, vous pouvez finaliser l’inscription auprès de plusieurs centres agréés par l’État. Ces centres servent également de centre d’examen. Vous avez par exemple la poste, Code’nGo, SGS et bien d’autres. Rendez-vous sur le site internet de l’un de ces centres et remplissez le formulaire. Inscrivez votre nom, votre ville, votre date de naissance ainsi que votre NEPH. Vous aurez une liste de sessions disponibles pour l’examen. Ce sera à votre tour de choisir la session qui vous convient en précisant le jour et l’horaire de votre choix. Payez les 30 euros qui constituent les frais d’inscription, puis vous recevez par mail votre convocation.

Préparer l’examen

Une fois que l’inscription est finalisée, vous devez préparer calmement votre examen. Pour réussir le Code de la route, vous devez disposer d’assez de connaissances théoriques. Si vous êtes inscrit dans une auto-école, vous aurez quelques avantages. Ce type de centre est à vocation éducationnelle. Une auto-école vous aidera en vous initiant tant au code qu’à la conduite. Suivant un programme de cours préétabli, vous recevrez des notions théoriques sur le Code de la route. En plus des notions théoriques, des travaux pratiques de conduite à bord de véhicules sont aussi organisés. L’auto-école organise également des examens pour mieux vous préparer à l’ETG. Tout ceci a quand même un coût qui varie suivant le centre. Dans le cadre d’une candidature libre, vous aurez à visiter des sites internet pour mieux vous préparer à travers des questionnaires tests. Vous pouvez aussi retrouver des notions du code.

Passer les épreuves

Le jour d’examen, faites l’effort de vous présenter 15 minutes avant l’heure de démarrage. En vous rendant dans le centre d’examen, munissez-vous de votre pièce d’identité valide et de votre convocation. L’épreuve consiste à répondre à une série de 40 questions à choix multiples. Pour être sûr de réussir, vous devez répondre à au moins 35 questions de manière correcte. Vous recevrez de toute façon, vos résultats par mail ou par courrier. Le code en main, vous disposez de 5 ans au plus pour passer l’épreuve pratique de la conduite. Vous n’aurez droit qu’à 5 présentations au plus pour les 5 ans.