Back
Image Alt

Est-ce possible de faire une fausse couche sans le savoir ?

Par définition, la fausse couche est une interruption involontaire de grossesse. Dans la plupart des cas, cet avortement spontané est suivi de certains signes. Tout ceci est généralement source de douleur émotionnelle difficile à gérer par la femme. Ce qui est encore plus compliqué, c’est que dans certaines situations, la fausse couche peut survenir sans qu’il y ait des signes notoires. Plus de détails ici !

Quels sont les signes qui annoncent une fausse couche ?

Une interruption non volontaire de grossesse se remarque généralement par des saignements. Ces derniers peuvent être abondants ou non et proviennent de la voie vaginale. La couleur de ces saignements peut être le rouge vif ou une teinte brunâtre. Dans la plupart des cas, des caillots de sang ou des matières brunâtres sont expulsés au cours de ces saignements. Vous remarquerez aussi des douleurs pelviennes, des lombalgies ou des crampes pelviennes. En clair, la femme enceinte ressentira les mêmes douleurs que lorsqu’elle a ses règles. Dans ces cas, il serait plus avisé de consulter un médecin au plus tôt. Ce dernier pourra vous informer s’il s’agit d’une fausse couche ou non.

A lire aussi : Pourquoi interdire l'utilisation du CBD ?

Les formes de fausse couche

On distingue la fausse couche complète et la fausse couche hyperalgique. Pour la première forme, l’expulsion de l’embryon se fait généralement au cours de la perte de sang. Dès que tout l’embryon est sorti, les douleurs s’estompent et les autres symptômes disparaissent. Pour ce qui est de la fausse couche hyperalgique, les douleurs continueront même après l’évacuation de l’embryon. L’utérus continuera à se contracter jusqu’à ce que tout le reliquat de la grossesse soit sorti. L’autre forme de fausse couche, c’est celle hémorragique. Elle se remarque par des saignements incessants. Aussi, le flux est généralement abondant ici. Il faut alors consulter rapidement un chirurgien afin que celui-ci vide l’utérus. Autrement, les pertes de sang ne s’arrêteront pas.

Fausse couche sans le savoir : dans quelles conditions ?

Vous pouvez perdre une grossesse sans le savoir. Ce cas est fréquent lorsque vous êtes encore aux premières semaines de la conception. Parfois, la porteuse ne se rend même pas compte qu’elle est enceinte avant la fausse couche. Il faut dire que l’embryon est de très petite taille au début de la grossesse. C’est ce qui fait que son évacuation se fait de façon presque inaperçue à travers les règles. De plus, si la fausse couche survient à l’étape d’œuf (ovule fécondé), l’avortement spontané se passera sans signes apparents. Notez que lorsque l’embryon n’est pas viable, il sera simplement expulsé de l’organisme de la femme. La cause principale de l’avortement spontané, c’est donc une malformation chromosomique.

A découvrir également : Quels sont les effets secondaires de l’arrêt de la cigarette ?