Back
Image Alt

Pourquoi interdire l’utilisation du CBD ?

Depuis peu, la commercialisation du CBD connaît un franc succès sur les marchés français. Cette molécule, en raison de ses vertus relaxantes et apaisantes, fait le bonheur de plusieurs consommateurs. De ce fait, la demande de CBD ne cesse de croître, de quoi faire le bonheur des commerçants de CBD. Cependant, à la surprise générale, la France interdit toute action de commercialisation et de consommation du CBD. Découvrez ci-dessous les raisons qui justifient l’interdiction du CBD.

Limiter les risques de maladies cancérigènes

Bien qu’étant reconnue pour ses vertus apaisantes et relaxantes, le CBD reste et demeure une variété de cannabis. En effet, selon le résultat des études menées, le CBD aurait des effets psychoactifs. De plus, l’interaction du CBD avec les médicaments tels que les immunosuppresseurs, anticoagulants, calmants ou antiépileptiques peuvent causer des dommages graves au sein de l’organisme du consommateur. Par ailleurs, le fait de vapoter du CBD à l’aide d’un vaporisateur présente un grand risque. Car en inhalant régulièrement de la fumée de CBD votre poumon est exposé à différentes sortes d’affection. A la longue, vous pouvez être victime d’une infection pulmonaire, un cancer des poumons ou encore un cancer de gorge. Le secteur du CBD n’étant pas totalement régularisé, certains produits dérivés du CBD mis en vente sur le marché sont des contrefaçons. Cette catégorie de produits est nocive aussi bien pour la santé du vendeur que pour celle du consommateur.

A lire également : Comment différencier les CBD ?

Renforcer la lutte contre les stupéfiants

Selon un rapport des autorités et des forces de l’ordre, la commercialisation et la consommation du CBD complique la mise en œuvre du processus de lutte contre les stupéfiants. En réalité, avec une formation de base, les forces de l’ordre sont dans l’incapacité de déterminé le cannabis légal du cannabis illégal en un clin d’œil. Il faut des analyses plus poussées pour pourvoir déterminé ce genre de chose. Ce qui retarde le lancement des procédures judiciaires envers les détenteurs de substances illicites. Quant aux fleurs et aux feuilles de CBD, il n’est pas aisé pour les agents des forces de l’ordre de déterminer facilement la teneur en THC. Ainsi, cet état de chose peut conduire à des erreurs judiciaires entrainant à l’avenir de lourdes conséquences. Nonobstant l’interdiction de la commercialisation du CBD, l’Etat autorise la culture, l’importation et la production industrielle d’extraits de chanvre sont autorisées. En raison de cela, le CBD peut être présent sur le territoire français, mais destinées à d’autres fins.

A lire également : Est-ce possible de faire une fausse couche sans le savoir ?