Back
Image Alt

Taux moyen d’imposition, taux marginal, taux du prélèvement à la source : explication

Tout domaine comporte souvent des termes techniques qui lui sont propres. En matière de fiscalité, on entend souvent des mots sans nécessairement en comprendre le sens. Vous voulez savoir, par exemple, ce qu’est un taux d’imposition moyen ou un taux marginal ? Vous souhaitez savoir ce qu’est le taux d’imposition à la source ? Lisez la suite, nous vous donnons toutes les explications dans cet article.

Le taux moyen d’imposition

Le taux d’imposition moyen est un calcul de l’application des impôts résultant de la division du taux d’imposition par l’assiette fiscale. Ce taux est : calculé en divisant le taux d’imposition par la base d’imposition et en multipliant le résultat par 100. Il est exprimé en pourcentage, généralement avec deux décimales. On l’utilise pour calculer le paiement des impôts dans différents cas. Il s’agit, par exemple, des successions, l’impôt sur les sociétés, etc. Sa valeur exprime la charge fiscale d’un contribuable. C’est-à-dire le rapport entre le revenu du contribuable et les impôts qu’il doit payer.

A découvrir également : Logo Valeo : histoire de la marque et origine du symbole

Comment le taux d’imposition moyen est calculé ?

Les étapes à suivre pour calculer le taux d’imposition moyen sont les suivantes : Les abattements correspondants sont : déduits de la base d’imposition. Avec cela, la base liquidable est obtenue. Sur la base liquidable, appliquez la taxe qui s’applique pour obtenir la quotité fiscale. La dette fiscale est : divisée par la base imposable. Le résultat est : multiplié par 100. La formule serait la suivante : (Taux d’imposition/base payable) x 100= Taux d’imposition moyen

Taux marginal

Lorsque l’on parle de taux marginal en économie, on fait référence au pourcentage le plus élevé d’un taux. On peut l’appliquer à un impôt tel que l’impôt sur le revenu des personnes physiques. Dans ce cas, il s’agirait de la tranche la plus élevée que paie un contribuable. En d’autres termes, il pourrait être : défini comme un impôt supplémentaire payé pour chaque euro supplémentaire reçu. L’impôt sur le revenu des personnes physiques est payé sur la base du revenu. Cela signifie que pour chaque euro supplémentaire gagné, on paie plus d’impôt. Les taux marginaux de l’impôt sur le revenu des personnes physiques signifient que plus vous gagnez, plus vous payez.

A lire aussi : Iprof Créteil : le portail de l'académie de Créteil

Exemple de calcul du taux marginal

Imaginons un contribuable qui a déclaré un revenu de 38 000 euros en 2019. Les 12 450 premiers euros sont : exonérés d’impôts. Pour les 25 550 euros restants, il paierait 24 % pour les premiers 7 750 euros (1 812 euros). Ensuite, 30 % pour les 15 500 euros suivants (4 650 euros) et 37 % pour les 2 300 euros restants (851 euros). Au total, vous paieriez un taux effectif (ou moyen) de 19,2 %. Cela vaut un total de 7 313 euros, la retenue à la source sur votre salaire. Le taux marginal (également appelé taux final) serait de 37 %.

Taux du prélèvement à la source

Une retenue à la source est une forme d’imposition par l’autorité administrative d’un pays. Cela lui permet de retenir un certain montant des revenus ou bénéfices sous la forme d’une perception anticipée de l’impôt. Ainsi, ce que fait le gouvernement, par l’intermédiaire du payeur, c’est de retenir une certaine somme auprès du contribuable. Ainsi, il pourra avancer les paiements à l’État. Le taux du prélèvement à la source est votre taux d’imposition. En d’autres termes, il détermine le pourcentage de votre revenu qui est : déduit à des fins fiscales. Les autorités fiscales déterminent votre taux de retenue sur la base de votre dernière déclaration fiscale.

Les différences entre le taux moyen et le taux marginal d’imposition

Les différences entre le taux moyen et le taux marginal d’imposition sont importantes à comprendre pour les contribuables. Le taux moyen correspond à la proportion de l’ensemble des revenus imposables qui est prélevée en impôts. Il se calcule en divisant le montant total des impôts payés par votre revenu taxable. En revanche, le taux marginal représente la part d’impôt supplémentaire qu’un individu doit payer sur chaque euro gagné au-dessus d’un certain seuil de revenu.

En général, plus un individu gagne d’argent, plus son taux marginal sera élevé. Cela signifie que pour chaque euro supplémentaire gagné, une proportion plus importante sera prélevée en impôt. Si vous êtes dans une tranche marginale d’imposition de 30 % et que vous gagnez 10 000 euros de plus cette année, vous devrez payer environ 3 000 euros supplémentaires en impôts.

Il faut savoir comment ces deux concepts influencent vos paiements mensuels grâce au prélèvement à la source. Ce dernier consiste effectivement à retenir automatiquement une partie du salaire ou des autres revenus versés chaque mois pour anticiper l’impôt sur les revenus courants.

Le prélèvement à la source se fait donc au niveau du taux moyen déterminé selon différents critères tels que votre situation personnelle (mariage, enfants…) ainsi que votre dernière déclaration fiscale reportée ensuite sur une grille de calculs établie par les services fiscaux afin d’avoir un barème progressif et individualisé pour chacun.

Il est donc nécessaire de comprendre les différences entre le taux moyen et le taux marginal d’imposition ainsi que leur impact sur votre prélèvement à la source afin de mieux anticiper vos paiements mensuels en toute transparence.

Comment calculer son taux d’imposition avec le prélèvement à la source

Le calcul de votre taux d’imposition avec le prélèvement à la source peut sembler complexe, mais il est en réalité assez simple. Chaque année, vous devez remplir une déclaration fiscale pour l’année précédente, qui permettra aux services fiscaux de déterminer les revenus imposables de l’année en cours et donc votre taux moyen d’imposition.

Si vos revenus ont peu varié par rapport à l’année précédente, votre taux sera similaire. Si vos revenus ont augmenté ou diminué significativement, votre taux sera ajusté automatiquement pour prendre en compte cette variation.

Il est aussi possible de modifier son taux de prélèvement à la source en cours d’année si une situation change (mariage, naissance…), ce qui aura un impact sur le montant prélevé chaque mois sur vos salaires ou autres revenus.

Pour connaître précisément quelle part sera prélevée sur le salaire mensuel net avant versement du solde au bénéfice du contribuable après impôt annuel exprimé selon la formule suivante :
Taux normal x Revenu Net Imposable • Réductions / Nombre total de parts fiscales
Net Imposable = Salaires nets + Rentes + Autres rémunérations soumises aux contributions sociales.

Le nombre total des parts fiscales dépendra principalement du nombre de personnes ayant droit aux avantages familiaux dans un foyer fiscal et s’ajustera après deux années civiles pleines, avec possibilité entre-temps de déclaration annuelle d’option pour les couples mariés ou pacsés.

Pensez à bien comprendre le fonctionnement du prélèvement à la source et des différentes notions fiscales liées, afin d’anticiper au mieux ses impôts. En cas de doute, il est toujours préférable de se tourner vers un professionnel tel qu’un avocat fiscaliste ou un expert-comptable pour obtenir des conseils personnalisés et adaptés à sa situation.