Back
Image Alt

Quel taux pour un rachat de crédit immobilier ?

Le crédit immobilier est une dette contractée dans le but de s’offrir un bien immobilier ou pour en construire. Ceux qui n’ont pas les moyens pour puiser de leurs poches les fonds nécessaires font recours au crédit immobilier afin de rembourser selon les échéances prévues. Tour d’horizon sur les différents taux pour un rachat de crédit immobilier.

Quelle est l’estimation du taux de rachat de crédit immobilier ?

Le taux de rachat de crédit immobilier était autrefois trop élevé. Ce qui empêchait bon nombre de personnes à se lancer dans un projet de crédit immobilier. En guise d’exemple, pour un prêt de 100 000 euros à rembourser sur une durée de 10 ans, le taux entraîne une augmentation de la somme à rembourser. Aujourd’hui, les taux ont été révisés afin de faciliter à tout le monde l’accès aux prêts immobiliers. Ces taux continuent de baisser au fil des années. Ainsi, pour un prêt à rembourser sur une longue durée de 15 à 25 ans, le taux est de 1,04 % à 1,45 %. Si la durée est courte, il varie de 0,67 % à 0,87 %. Grâce aux nouveaux taux, une personne qui a fait un prêt de 200 000 remboursables sur une durée de 20 ans bénéficiera d’une baisse de 10 000 environ.

A découvrir également : Les meilleures alternatives de financement pour l'acquisition d'un bien immobilier

Comment obtenir un bon taux de rachat de crédit immobilier ?

Pour avoir un meilleur taux pour votre rachat de crédit immobilier, vous pouvez faire appel à un courtier qui s’occupera de votre dossier. Une autre possibilité est de contacter plusieurs banques pour avoir une idée des taux afin de faire une comparaison. Cependant, il est préférable de contacter un courtier, car ce travail relève de son domaine de compétence. Celui-ci est appelé à vous accompagner dans la constitution de votre dossier. En outre, il est aussi en mesure de vous fournir les conseils dont vous avez besoin pour faire le bon choix pendant le processus de la souscription du crédit immobilier. Par ailleurs, il faut noter que l’apport personnel au crédit immobilier est un facteur qui facilite l’obtention du prêt immobilier. En effet, les banques accordent plus de confiance à ceux qui disposent d’une partie du montant dont ils ont besoin pour la réalisation de leur projet.

Comment calculer le taux de rachat de crédit immobilier ?

Ce calcul peut paraître complexe lorsque vous êtes un amateur dans le domaine. Pour le réussir, vous devez avoir des informations nécessaires telles que :

A lire en complément : Le processus de recherche de propriétés avec une agence immobilière : Comment ça marche ?

  • le montant du prêt ;
  • la durée du crédit ;
  • le taux d’intérêt, etc.

Il faut aussi tenir compte du type de taux, car il existe des taux variables et fixes. Quant au calcul, vous pouvez le faire en ligne à partir d’une application de calcul de taux ou avec l’aide d’un courtier.

Les avantages et les inconvénients du rachat de crédit immobilier en fonction du taux obtenu

Les avantages et les inconvénients du rachat de crédit immobilier en fonction du taux obtenu.

Le rachat de crédit peut présenter plusieurs avantages pour l’emprunteur. Il permet de regrouper ses différents crédits en un seul et unique prêt, ce qui facilite la gestion des remboursements mensuels. Le taux d’intérêt proposé peut être plus avantageux que ceux des précédents emprunts, offrant ainsi une économie non négligeable sur le coût total du crédit.

Il faut noter qu’un rachat de crédit n’est pas toujours bénéfique pour tous les emprunteurs. Si le taux obtenu est trop proche ou supérieur aux taux initiaux des anciens crédits, cela ne sera pas rentable pour l’emprunteur car les économies seront minimes voire inexistantes. Certains frais peuvent s’ajouter comme ceux liés à la mise en place du nouveau prêt ou encore une assurance supplémentaire à souscrire.

Il est donc primordial que chaque emprunteur étudie attentivement son cas personnel afin d’évaluer si un rachat de crédit immobilier lui serait réellement bénéfique ou non. Pour cela, il faudra prendre en compte plusieurs éléments comme :
• Le montant total des anciens prêts ;
• Les différents types de taux pratiqués (fixe/variable) ;
• La durée restante des anciens prêts ;
• Les frais engendrés par la mise en place du nouveau contrat et autres assurances obligatoires.

Le rachat de crédit peut être une solution avantageuse pour l’emprunteur, à condition que le taux obtenu soit largement inférieur aux taux des anciens prêts. Une étude approfondie doit donc être réalisée avant de se lancer dans cette démarche financière.

Les critères pris en compte par les banques pour fixer le taux de rachat de crédit immobilier

Les banques considèrent plusieurs critères pour établir le taux de rachat de crédit immobilier. Elles tiennent compte du taux actuel pratiqué sur le marché ainsi que des tendances futures prévues dans les mois à venir. Si les taux sont en baisse, cela peut encourager la banque à proposer un taux plus avantageux pour attirer de nouveaux clients.

Le deuxième critère important est celui concernant la solvabilité financière de l’emprunteur. Les banques vont analyser sa situation professionnelle et personnelle : revenus fixes ou variables, stabilité professionnelle, âge et état civil, etc. Elles vont aussi prendre en compte ses charges mensuelles (crédits en cours, loyers…) afin d’évaluer sa capacité à rembourser le nouveau prêt.

Le troisième critère est relatif au niveau d’endettement. Les emprunteurs ne doivent pas dépasser un certain seuil fixé par les banques, sous peine de se voir refuser leur demande de rachat de crédit immobilier. En général, ce ratio dette/revenu doit être inférieur à 33%.

Les garanties offertes par l’emprunteur peuvent jouer un rôle important dans la décision finale prise par la banque quant au taux appliqué lors du rachat du crédit immobilier. Plus l’emprunteur propose des garanties solides, comme une hypothèque sur son bien immobilier ou une assurance vie importante, plus il a de chances d’obtenir un meilleur taux.

Le taux de rachat de crédit immobilier dépend des critères évoqués ci-dessus et varie d’une banque à l’autre. C’est pourquoi vous devez comparer les offres proposées par différents organismes avant de faire votre choix final pour obtenir un taux attractif. Le recours à un courtier spécialisé peut aussi être judicieux car il dispose généralement d’un large réseau de partenaires financiers et peut négocier en faveur du client pour obtenir les meilleures conditions possibles.

Le calcul de la capacité d’emprunt pour l’obtention d’un rachat de crédit

Maintenant que vous connaissez à peu près tout sur le rachat de crédit, voyons comment calculer la capacité d’emprunt. En effet, avant de réaliser une demande, il est important de connaître ce point. De cette façon, vous aurez une idée exacte du montant maximum que vous pouvez obtenir. En fait, votre situation financière est déterminée par vos salaires, vos pensions, les montants de vos mensualités et vos charges. Donc, on peut définir le capital maximum que vous pouvez emprunter à partir de cette opération.

Pour le définir en quelques lignes : la capacité d’emprunt est la somme maximale que vous pouvez emprunter pour assurer le financement de votre nouveau projet. Bien entendu, il existe une façon de réaliser le calcul et nous verrons un exemple plus tard, mais le plus simple est de recourir à un simulateur ou une calculette. Il est également possible d’apprendre facilement comment calculer sa capacité d’emprunt avec lesfurets.com.

Exemple de calcul d’une capacité d’emprunt

Pour réaliser ce calcul, tel que nous l’avons déjà évoqué, vous devez prendre en compte vos revenus, vos charges avec vos mensualités en cours. Prenons à titre d’exemple que vous avez un revenu total de 3831,50 euros par mois. En effet, il faut noter qu’on détermine le budget à partir du total de vos revenus.

Pour cet exemple, disons que le total de vos charges est de 1620 euros par mois. Donc, vous avez un taux d’endettement de 42,28 %. Il s’agit tout simplement du montant des charges divisées au montant du salaire. Votre projet immobilier est de 210 000 euros. Ce qui signifie que le reste de votre budget ne vous le permet pas. D’un autre côté, vous avez vu que votre taux d’endettement est supérieur à 33 %, ce qui est trop élevé pour obtenir un prêt.

Comme votre capacité d’emprunt est inférieure au remboursement. Cela signifie que si vous souhaitez faire l’achat de l’immobilier avec vos mensualités actuelles, il ne faut surtout pas que la nouvelle échéance dépasse le tiers de vos revenus. Si l’on fait le calcul avec un taux de 1,5 %. Vous avez la possibilité d’emprunter 119 500 euros sur 25 ans. Comme vous pouvez le voir, il est préférable de se tourner vers une calculette ou faire appel à un professionnel pour vous aider à le faire.

Quelques conseils pour augmenter votre capacité d’emprunt

Bien entendu, il y a des solutions que vous pouvez adopter pour augmenter votre capacité d’emprunt. Déjà, vous pouvez choisir de diminuer vos mensualités de crédit actuel en faisant racheter vos créances sur une longue période.

Sinon, vous pouvez, si possible, rembourser vos emprunts afin d’augmenter votre nouvelle capacité d’emprunt. De même, assurez-vous de faire l’estimation au bon moment. En fait, le meilleur moment pour faire un calcul de capacité d’emprunt est avant même de chercher un établissement de crédit. Encore une fois, pensez à faire appel à un expert pour vous aider à mettre sur pied votre demande de prêt ou encore pour réaliser votre regroupement de crédit.