Back
Image Alt
Les étapes clés pour construire une maison médicale

Les étapes clés pour construire une maison médicale

La construction d’une maison médicale est un projet complexe qui requiert de nombreuses compétences et connaissances dans différents domaines. Il s’agit généralement de mettre en place un espace dédié aux professionnels de santé, permettant de regrouper plusieurs praticiens au sein d’une même structure. Afin de mener à bien ce projet, différentes étapes doivent être suivies.

Étape 1 : Établir le cahier des charges

Pour entamer la construction d’une maison médicale, il faut avant tout déterminer les besoins et les objectifs du projet. Cela passe par l’élaboration d’un cahier des charges précis qui recense toutes les informations nécessaires.

A lire également : Comment acheter des profilés U en ligne ?

Étape 2 : Constituer l’équipe de projet

Afin de mener à bien la construction d’une maison médicale, il est essentiel de constituer une équipe de professionnels compétents et complémentaires. Le choix de l’équipe qui va accompagner le projet de maison médicale dépendra également du budget disponible pour sa réalisation ainsi que des préférences des futurs occupants.

Étape 3 : Obtenir les autorisations administratives

Avant de commencer les travaux, il est nécessaire d’obtenir les autorisations règlementaires. Pour cela, il faut notamment déposer une demande de permis de construire, obtenir l’accord des organismes, vérifier la conformité des installations, etc. 

A découvrir également : Gestion du temps et productivité

Étape 4 : Concevoir le plan et le calendrier des travaux

Avec l’équipe de maîtrise d’œuvre et en tenant compte des contraintes du cahier des charges, il faut concevoir les plans de la maison médicale et déterminer le calendrier prévisionnel des travaux. Cette étape est fondamentale pour assurer une bonne coordination entre les différents intervenants et respecter les délais impartis.

Étape 5 : Réaliser les travaux

Pendant la phase de réalisation des travaux, il est important de suivre attentivement leur avancement et de veiller à la qualité des ouvrages effectués. Le recours à un maître d’œuvre et à un coordinateur SPS permet de superviser les travaux en toute sérénité.